Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

La première assemblée générale de 1901 eut lieu à l’hôtel de ville sous la présidence du maire Mr BONETTE. Une quarantaine d’adhérents est issue de professions libérales : médecins, brasseurs, ingénieurs, officiers du 12ème dragons, employés de commerce. La présidence est attribuée à Mr URBAIN, chirurgien dentiste. 

Au 1er juillet, le garage à bateaux reçoit sa 9ème embarcation, le LORRAINE ; la première fête nautique à lieu le 24 août sous la présidence du député Mr BRICE. 

Les compétiteurs s’affrontent en skiff ou yoles de promenade, outriggers à 2 ou 4 de pointe, bateaux de pêche ou périssoires. 

En 1905, on construit un logement pour le gardien du garage à bateaux ( il recevra 50 francs de traitement, plus 30 francs pour l’entretien du jardin).

 Ambitieuse au début, la société s’orientera davantage vers le canotage.

 A l’époque, les rapports entre la société nautique et la municipalité n’ont pas toujours été au beau fixe et les subventions n’ont pas suivi ; les concerts, les fêtes, organisés par la nautique ne suffisant pas à boucler le budget de la Société : le souci permanent portait sur les agrandissements, les aménagements du garage.

 

A l’étroit sur l’emplacement obtenu par les ponts et chaussées, le conseil municipal finit par mettre à disposition de la société, le terrain de l’île d’Esch pour une durée de 12 ans (délibération du 7 juin 1907) ; en 1911 nouvelle demande pour un terrain plus vaste sur le grand prè de l’île d’ESCH. La société nautique souhaite créer deux terrains de football, une piste de patinage et un établissement de bains.

Dans sa séance du 4 avril 1911, le conseil municipal accepte de céder le terrain demandé : une prolongation de jouissance de 20 ans est accordée le 20 mars 1922.

En 1936-37, le groupe sportif mussipontain fusionne avec le club sportif de Blénod qui devient le CS BLENOD & PONT A MOUSSON, sous la présidence de Mr MARTINOT et Italo REVERBERI.

Le 25 mars 1939 se déroula une grande fête nautique à l’occasion du baptême d’un outrigger à la Société MUSSIPONTAINE. Outre les régates, un spectacle faisait appel a au talent d’artistes parisiens

Parmi eux, Roméo CARLES et André RAIMBOURG ; si le déjà à l’époque le premier était un artiste, le second ne réussit guère a dérider le public… il devait prendre sa revanche plus tard et faire rire cette fois les Mussipontains et les autres … sous le nom de BOURVIL !

Le palmarès de la nautique est élogieux : 25 championnats du nord-est furent remportés en 1937, 1938 et 1939, ainsi que 2 titres de champions de France. Pendant la guerre, 14 membres du club furent tués au champ d’Honneur. Après une période creuse, les résultats s’améliorèrent considérablement en 1950 où la Société remporta 20 premiers prix, 35 en 1951, 25 en 1952, pour un total de 80 premiers prix en 3 ans, le meilleur résultat Français de cette période. Le palmarès n’a cessé de s’enrichir sur les champs de courses nationaux à Mâcon, Vichy, Trémolat.

La Nautique fut une pépinière de maires, excellente école pour les élus du pays de Pont à Mousson :
 

André HENRY, maire de BLENOD
Hubert DARDAINE, maire de JEZAINVILLE
Mr CHARDIN, maire de MAIDIERES
Mr HUSSENET, maire de MONTAUVILLE
Tous quatre anciens rameurs de la Société.


On n’entrait à la société qu’après 14 ans. Les sorties du Dimanche matin n’allaient pas au-delà de Vandières. Le renouveau se manifesta après la seconde guerre mondiale avec des rameurs comme Stanislas PAVLAK, François JACQUINET, PHILIPPOT. A cette époque, la génération d’après guerre a participé à la démocratisation du club par l’adhésion de nombreux apprentis des Fonderies. Plus récemment des champions : Jean Raymond PELTIER, Patrick BERTHOU, Sébastien BEL, Julien PEUDEUCOEUR, Geoffrey DYRDA, Pierre Jean >PELTIER

Extrait de : PONT A MOUSSON Gens & Traditions 1850-1950 Editions Pierron
de Pierre LALLEMAND